Des petits pulls pleins de PEPS


Pas plus tard qu’hier, je bronzais pourtant toujours dans mon jardin, et me croyais au printemps. Pourtant la réalité m’a rattrapée, aux infos, des images de villes enneigées, dehors un temps rafraichis et les UGGS trônants déjà aux pieds d’un quart des demoiselles croisées.

 Une part de moi refusant de céder à la tristesse du « temps moche » apparemment pas si loin que je ne le croyais s’est dit que quitte à porter du pull, alors faites qu’il ne soit pas trop boring, ou plutôt qu’il soit carrément pêchu, fun et coloré…